Pédagogie curative en action

Pédagogie curative
 ↑  
Formations
Liens
 ↑  
Etudiant Formation

Accès Réservés aux étudiants inscrits et validés

 ↑  

La Pédagogie Curative et la Sociothérapie


Un mouvement international

Plus de 650 institutions pour personnes en difficulté dans le monde pratiquent la pédagogie curative et la sociothérapie. Le mouvement a démarré en Europe, avec la création de centres en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Scandinavie, et en Suisse. La pédagogie curative et la sociothérapie sont moins connues en France, néanmoins actuellement neuf établissements (IME, Foyer de vie, ...) se fondent sur ses méthodes.

Une démarche pédagogique spécifique.

Les concepts qui fondent la pédagogie curative, développés par Rudolf Steiner au début du XX° siècle, ont trouvé un premier terrain d'application dès 1923 à Iéna (Allemagne). Les quelques établissements qui accueillent alors des personnes en difficulté selon ces méthodes sont des précurseurs. En effet, ce n'est qu'après la fin de la deuxième guerre mondiale que le courant de « l’éducation spécialisée » apparaîtra en Europe. Des centres se développent alors à partir de multiples impulsions et aujourd'hui dans le monde entier un nombre impressionnant d’institutions médico-sociales de toutes sortes s’occupent, chacune à sa manière, d'éduquer, de soigner et d’accompagner enfants, adolescents et adultes en difficulté, qu'il s'agisse de personnes atteintes de pathologies, de handicap, ou des personnes désocialisées pour une raison ou pour une autre.

Au début ces établissements disposaient de moyens précaires. Aujourd'hui, ils sont subventionnés par les états, les prix de journées sont conventionnés, et des équipes de professionnels pluridisciplinaires, formés et diplômés, s'occupent de la prise en charge.

Des centres de formation spécifiques ont été créés, dans les Universités ou par des organismes de formation agréés. Les diplômes sont reconnus, les grilles salariales établies selon le niveau d'études. L'éducation spécialisée est devenue une profession à part entière et la pédagogie curative et la sociothérapie des « spécialités » reconnues dans de nombreux pays comme savoir faire, compétence ou expertise complémentaire.

Cette qualification, cette expertise, c'est comme quelque chose de spécifiquement « autre », se ressentant dans l'atmosphère d'un établissement de pédagogie curative, dès que l'on franchit la porte. Ce quelque chose repose en fait sur des bases précises, une approche de l'autre et du handicap qui oriente les pratiques de l'accompagnement en pédagogie curative pour la prise en charge des enfants et en sociothérapie pour celle des adultes. Cette présentation a pour objectif de rendre ces bases accessibles à la compréhension de toute personne intéressée.


Les fondements de la pédagogie curative et de la sociothérapie


Prendre soin du corps et de l’âme de l'autre tout en respectant son individualité.


La pédagogie curative et la sociothérapie se fondent sur les hypothèses de travail proposées par Rudolf Steiner (1863-1925) au début du XX° siècle. « Ce n'est pas l'individualité qui est endommagée chez ces personnes, mais les forces de l’âme qui, pour des raisons diverses, ne pénètrent qu'imparfaitement le corps. »

Comment favoriser alors une meilleure interpénétration de ces deux entités que sont l'âme et le corps ? Que représente l' « âme » dans ce contexte ?

Les forces de l'âme sont décrites comme les trois facultés du psychisme humain, âme de sensation, âme de coeur et de raison et âme de conscience, qui distinguent ce que vit et expérimente une personne au niveau de ses sens, au niveau de la compréhension intérieure qu'elle a du monde, et au niveau de sa conscience de soi et de l'univers. Ainsi l'être humain se lie au monde par sa pensée (faculté de se représenter) son sentiment (faculté de ressentir) et sa volonté (faculté d'agir)

Voici quelques illustrations, des moyens mis en œuvre pour favoriser ce travail.


Le rythme

C’est par une vie rythmée où chaque jour, chaque semaine, chaque mois, chaque année est reconnu dans son caractère propre et à l'intérieur d'un ensemble vivant, que l’enfant ou l'adulte élabore peu à peu une conscience spatio temporelle lui conférant une sécurité intérieure qui lui permettra d’aller avec confiance à la rencontre du monde. L'année par exemple est ainsi ponctuée par les grandes fêtes de la culture judéo-chrétienne.


L’artistique

Le recours aux différentes disciplines artistiques : sculpture, modelage, peinture, musique, art de la parole, arts du mouvement favorise la maîtrise du corps, harmonise l’exercice des facultés de l’âme, (penser, sentir, agir) et éveille le désir de connaître.

Le travail artistique commence avec le jeu dès le plus jeune âge et respecte les étapes du développement, permettant aux enfants, aux adolescents puis aux adultes d'acquérir, par une pratique régulière, un intérêt puis les aptitudes nécessaires à la découverte du monde. Monde de sons, de mouvements, de couleurs en soi et autour de soi.

Ainsi l'eurythmie, art du mouvement créé sur l'impulsion de Rudolf Steiner, par laquelle le corps est appelé à manifester dans l'espace les sonorités vocales et musicales. À la fois expression individuelle et rencontre des lois cosmiques du mouvement, l'eurythmie harmonise l'âme et stimule les forces vitales.

Chaque activité artistique peut être aussi pratiquée dans une optique thérapeutique, qui s'appuie sur les fondements qui la sous-tendent. Ainsi l'eurythmie curative, largement utilisée, permet d'agir sur la constitution globale de la personne en difficulté par l'exercice des voyelles, des consonnes, et de la structure musicale de base.


L'école

Le jardin d'enfants (4 à 6 ans)
Il offre une ambiance sociale et éducative rassurante dans laquelle le petit enfant peut affiner sa motricité (qui est souvent déficiente chez des êtres en difficulté), exercer l'imitation, si déterminante pour son développement. Cette atmosphère est aussi créée par les histoires racontées, les objets présents et l'agencement favorable de l'espace.


L’école (7 à 18 ans)
L'enseignement scolaire stimule l'intérêt de l'enfant par des apports conceptuels concrets et imagés. L'enfant en difficulté, souvent peu enclin à l'abstraction, est aidé par l'approche artistique. Il peut ainsi s'engager à sa propre mesure sur un chemin adapté à son âge réel.

Le plan scolaire qui y est pratiqué est celui qui sert de base aux écoles Steiner Waldorf. Ne considérer l'enfant qu'au niveau de son âge mental serait une entrave à son développement. Qu'il soit ou non en difficulté, tout enfant demande en effet une nourriture culturelle et une attitude pédagogique adaptées à son âge réel, et c'est dans la façon d'enseigner et de transmettre que l'on tient compte de ses difficultés.


Vers la vie adulte

Le plan scolaire conduit ainsi l'enfant, à travers les étapes chronologiques de son développement, du début de la scolarité à l'apprentissage qui lui permettra de trouver une place active dans la communauté humaine qui sera la sienne.

Avant d'être fixés dans un domaine de travail déterminé, les adolescents et les jeunes adultes ont besoin, plus que d'autres, d'une longue période de transition. Ils pourront ainsi, selon les cas, poursuivre une formation scolaire, approcher et commencer à apprendre les différentes pratiques artisanales en atelier et bénéficier de possibilités de découvrir le monde, comme le désire tout adolescent à cet âge (sorties, voyages...).

Lieu de vie, lieu de travail. Externat ou internat?

Bien que le milieu familial soit souvent préféré par l'enfant et par sa famille, il n'est pas facile, et parfois même impossible, qu'il reçoive dans ce cadre tout ce dont il a besoin.

C'est pourquoi bon nombre d'institutions ont créé des lieux de vie. Le caractère familial et souvent communautaire est privilégié pour assurer à l'enfant, puis à l'adulte, une prise en charge complète, dans tous les aspects cités précédemment, notamment, les dimensions rythmique et artistique. Ainsi le lever, la toilette, les repas, les tâches de la vie quotidienne telles que ménage et vaisselle créant sans cesse de nouveaux champs d'expérience, sont l'occasion de rencontres très diverses entre l'éducateur et l'enfant.

Les moments qui rassemblent toute la maisonnée pour un chant du matin ou du soir, un anniversaire, la préparation de Noël, de Carnaval, de Pâques, etc... ponctuent le temps, et donnent à l'enfant le sentiment d'appartenir à une communauté humaine, deux éléments fondamentaux à la construction de soi.

L'internat offrira souvent aussi la possibilité d'un jardin potager et/ou d'une ferme. La relation avec la plante et l'animal est bénéfique pour le jeune et suscite la plupart du temps, d'emblée, son intérêt actif.

À l'âge adulte (sociothérapie)

Comme toute personne, les êtres en difficulté souhaitent se réaliser en trouvant leur place dans la société. Par leur engagement dans un travail, ils pourront accéder à une intégration sociale dans la mesure où, par sa forme et son contenu, l'activité respecte entièrement leur personnalité et leurs possibilités de développement.

Les personnes handicapées, les personnes souffrant de pathologies, parfois sévères, posent de réelles questions sociales et professionnelles. La sociothérapie y répond par la mise en place de communautés de vie, conçues sous forme de communautés de « voisinage » ou même de « villages », au sein desquels le besoin qu'on a du travail de l'autre est rendu visible. Le travail se perçoit alors dans sa dimension sociale où chacun a sa place, éducateur, enfant, adulte, enseignant, thérapeute...

Le projet individuel d’accompagnement

En collaboration avec les familles et avec les personnes accueillies elles-mêmes, les équipes éducatives se fixent régulièrement des objectifs et des étapes pour baliser au mieux les parcours individuels. Dans la mesure du possible, toutes les dimensions de la vie sont prises en compte (affective, culturelle, spirituelle, professionnelle, familiale, loisirs, etc...). Cette démarche répond aux exigences de la loi 2002-2, comme dans tout autre établissement.

La dynamique pluridisciplinaire est sous-tendue par un calendrier pour la rédaction des bilans, synthèses et évaluations pratiqués régulièrement au cours de l’année.


L'aide médicale et thérapeutique

La pédagogie curative en tant que telle apporte une dimension thérapeutique certaine, elle n'est toutefois pas toujours suffisante pour des enfants qui doivent bénéficier aussi la plupart du temps de soins individualisés.

Également fondée sur l'anthropologie de Rudolf Steiner, la médecine anthroposophique utilise des remèdes dilués et dynamisés en homéopathie et en phytothérapie et s'appuie sur le travail de différents thérapeutes formés spécifiquement dans leur domaine.

Selon les possibilités relatives aux différents établissements, il est ainsi fait appel aux massages rythmiques, aux bains thérapeutiques et aux thérapies artistiques comme l'eurythmie curative, la thérapie par la musique, la parole, la peinture. D'autres formes de thérapies peuvent aussi être mises en place comme la psychothérapie, les thérapies corporelles ou l'hippothérapie .

Médecins, thérapeutes, éducateurs et enseignants, en partenariat avec les familles, sont amenés à collaborer étroitement entre eux, créant ainsi un potentiel de ressources destinées à aider la personne à se construire et à «grandir ».

La recherche

La pédagogie curative et la sociothérapie sont dans leur essence même des pratiques en mouvement, en évolution. En effet conceptualiser et intégrer l'image de l'homme donnée par Rudolf Steiner est un travail quotidien, invitant à observer et comprendre les personnes accueillies dans leur individualité et leurs besoins afin d'avoir l'intuition du geste juste, du mot juste. C'est « le fer de lance » du pédagogue et du sociothérapeute.

Des groupes de rencontre inter-établissements travaillent régulièrement sur des thèmes ayant des applications concrètes tel que l’autisme, les différents syndromes, les troubles du comportement, etc.. La recherche dans ce domaine a lieu également lors de congrès nationaux et internationaux.

Les centres de pédagogie curative, de sociothérapie ainsi que les autres établissements médico-sociaux travaillent en partenariat. Ces réseaux de collaboration et d’entraide sont aussi des lieux où traiter au mieux des questions médico-sociales du moment.

La formation

Les spécificités de la pédagogie curative et de la sociothérapie requièrent une formation spécifique. Un grand nombre de centres de formation existe de par le monde et travaillent, dans le respect des lois nationales en vigueur sur les mêmes principes. En général, les cycles de formations sont toujours construits suivant la trilogie: théorie, activités artistiques et pratique sur le terrain.

En France, un cycle de formation, prévu sur deux années, est en cours de création. La première promotion devrait débuter en janvier 2011 en Alsace.



Références bibliographiques

  • La nature humaine - R. Steiner Éditions Triades
  • Pédagogie curative - R. Steiner Éditions Anthroposophiques Romandes
  • Les douze sens – Saussmann Éditions Triades L'éducation de l'enfant - R. Steiner Éditions Triades
  • Éducation des éducateurs - R. Steiner Éditions Anthroposophiques Romandes
  • Les bases de la pédagogie - R. Steiner Éditions Anthroposophiques Romandes
  • Tendances évolutives et destins d’enfants – W. Holtzapfel Éditions Triades


Librairie en ligne
http://www.editions-triades.com/
Rubriques: Pédagogie, Médecine et psychologie, développement personnel.




 

 

 



   Personne ne peut diriger le vent, mais on peut toujours apprendre à ajuster ses voiles.   Auteur anonyme
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe

 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
 ↑  
Webmaster - Infos